MAIS QUE SONT DEVENUES LES SCULPTURES DU DOMAINE MELCHIOR PHILIBERT ?


Au hasard d'une promenade dans le domaine Melchior Philibert vous avez, peut-être, constaté que son jardin à la Française était vide de ses bustes sur piédestaux ?

Nous vous rassurons immédiatement, elles n'ont pas été dérobées par un robuste quidam, ni ne se sont mystérieusement échappées du haut de leurs 300 ans. Pour comprendre, un petit rappel s'impose...

La commune et Charly Patrimoine, ont été contactés, sur un geste de la providence, en décembre 2016 par un groupe d'étudiants à Sciences-Po Lyon, emmenés par leur collègue, Laura Chateauneuf. Ces jeunes gens (à l'enthousiasme communicatif) recherchaient alors une œuvre d'art à restaurer pour mener bénévolement, sous l'égide de la Sauvegarde de l'Art français, une campagne de collecte de dons et mécénat, afin d'acquérir une expérience de gestion de projet. C'est avec beaucoup de chaleur que nous accueillions à l'époque leurs compétences et leur projet. Après quelques repérages sur le terrain, réflexions et discussions, le vase Médicis du Domaine Melchior Philibert, qui se trouvait dans un état fort dégradé, fut l'heureux élu : il bénéficierait d'une cure de jouvence permise par une campagne à venir.

Campagne de collecte de dons auprès de particuliers et de mécénat auprès d'entreprises locales et d'associations, couronnée de succès puisqu'elle permit d'aller au-delà de nos espérances et de financer la restauration du vase Médicis d'origine, par Lionel Lefèvre restaurateur d'art à la Croix-Rousse. 

Ce vase d'origine inauguré le dimanche 16 septembre 2018 à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine a été placé à l'abri.

Cette campagne a également permis de financer la réalisation d'une copie du vase d'origine par Pierre Revol, mouleur à Crest. Déposée sur le piédestal d'origine du belvédère le mardi 16 octobre 2018, vous pouvez désormais l'admirer. Du fait de la généreuse participation de particuliers et d'entreprises, il demeurait un reliquat de la somme collectée. Aussi, sur conseils du restaurateur, nous choisissions de mener une mesure préventive de mise à l'abri des autres sculptures du Domaine Melchior Philibert, pour les protéger des injures du temps, de la météo et du vandalisme. Réalisation que vous pouvez découvrir avec les photos ci-dessous. Un colossal travail physique (certains piédestaux pesant la bagatelle de 500 kg !) et d'organisation auquel Charly Patrimoine a participé bénévolement le mercredi 7 novembre 2018.

Ces sculptures peuvent désormais se reposer tranquillement, protégées, en attendant des campagnes de restaurations futures. D'où le fait qu'elles ne soient, temporairement souhaitons-le, plus visibles par le public. Merci à toutes les personnes physiques et morales pour leur généreuse contribution à cette campagne de collecte de dons et mécénat.