Introduction ...

Ils sont passés par CHARLY !…

Sans pour autant avoir marqué la vie de notre village, comme un Jean-Baptiste Frénet, un Melchior Philibert, ou un père Vignon, ils n'en sont pas moins passés par chez nous, et ont d'une manière ou d'une autre laissé leur empreinte, un souvenir, que nous voulons aussi rappeler.

C'est d'abord Frontinius, légionnaire des armées de Jules César, qui vient s'établir au lieu dit qui porte depuis le premier siècle de notre ère, le nom de "Frontigny"…

Le pape Innocent IV est annoncé par quelques historiens pour avoir séjourné à Charly durant son passage à Lyon, lors du premier concile de Lyon, en 1245. Légende qui a la vie dure, ou réalité historique ? En tout cas, ce n'est pas au château actuel qu'il résida, car le château ne fut achevé qu'au début du 14ème siècle…

Quant au chevalier Bayard, il est venu se reposer au pied du hameau de Frontigny, chez sa cousine, entre deux campagnes militaires en Italie, à la maison Bayard bien sûr.

Et puis, à la fin du 16ème siècle, c'est Thomas de Gadagne, qui acquiert la seigneurie de Charly, et s'installe quelques années au château.

Jean Thierry, sculpteur du roi Louis XIV et du roi d'Espagne, dont quelques statues ornent encore aujourd'hui le parc du château de Versailles ou le palais de l'escurial en Espagne, a pris la suite de Melchior Philibert dans ce beau domaine de l'Haye.

Comment ne pas citer également Jules Favre, homme politique, compagnon d'armes de Léon Gambetta, dont la mère, qui repose au cimetière de Charly, possédait une maison chemin des Brosses ; il venait à Charly, dit-on, pour lui conter ses peines de cœur…

Et parmi les successeurs de Melchior Philibert, Jean-Claude Perrachon, co-fondateur des établissements Guichard et Perrachon, l'enseigne Casino, qui vint s'établir à Charly au domaine Melchior à la fin du 19ème siècle.

Et demain, bien d'autres leur succéderont, heureux d'y gouter les plaisirs d'une vie agréable…